Heinrich von Kleist : Michel Kohlhaas, d'après une ancienne chronique

Heinrich von Kleist Heinrich von Kleist
Michel Kohlhaas, d'après une ancienne chronique

Éditions de la République des Lettres
Publication numérique (format ePub)
ISBN: 978-2-8249-0415-3
Date de publication : Avril 2018
Prix de vente: 5 Euros.
Acheter en librairieGoogleFnacAmazonKoboiBooks

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Heinrich von Kleist. "Michel Kohlhaas" est le plus ample et le plus puissant des récits de Kleist. Tiré d'une ancienne chronique du XVIe siècle, il compte aussi parmi l'un des plus intéressants et des plus achevés de toute la littérature épique allemande. Son développement est conduit avec une logique pessimiste toute moderne que renforce un art narratif exceptionnel associé à une langue sobre et vigoureuse. Michel Kohlhaas est un marchand de chevaux qui s'insurge contre une injustice. Il est du même type que le Charles de Moor des "Brigands" de Schiller, mais animé d'une volonté inflexible. Un hobereau lui séquestre arbitrairement deux chevaux et les lui abîme, maltraitant aussi son fidèle serviteur. Kohlhaas porte aussitôt plainte devant le tribunal. Celui-ci, cédant aux puissantes protections du seigneur, repousse sa demande. Il envoie alors sa femme porter une requête au prince-électeur de Brandebourg, mais elle revient si malmenée par les gardes qu'elle en meurt peu après. Face à cette iniquité, Kohlhaas décide de se faire justice lui-même. À la tête d'une bande de brigands, il assaille le château du seigneur, semant incendie et désolation dans le pays. Accédant alors à l'intercession du réformateur protestant Martin Luther, le prince-électeur de Saxe fait rouvrir son procès et le débat se résout en sa faveur. Mais ses ennemis réussissent à le faire arrêter pour ses exactions et il est condamné à mort. Il accepte la condamnation sans révolte, parce qu'il a gagné son procès. Devant le gibet, on lui rend en effet ses deux chevaux en bon état. C'est par amour de la justice qu'il s'est fait criminel.

Copyright © Noël Blandin / La République des Lettres, Paris, mercredi 19 septembre 2018. Droits réservés pour tous pays. Toute reproduction totale ou partielle de cet article sur quelque support que ce soit est interdite. Les citations brèves et les liens vers cette page sont autorisés.

Journal de la République des Lettres Éditions de la République des Lettres Brève histoire de la République des Lettres À propos de la République des Lettres Plan du site Contact & Informations légales