Leopold von Sacher-Masoch Leopold von Sacher-Masoch
Scènes du ghetto

Éditions de la République des Lettres
Publication numérique (format ePub)
ISBN: 978-2-8249-0139-8
Date de publication : Juillet 2013
Prix de vente: 5 Euros.
Acheter en librairieGoogleFnacAmazonKoboiTunes

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Sacher-Masoch. Leopold von Sacher-Masoch conçoit toute son oeuvre comme une série de cycles traitant essentiellement de l'amour, la propriété, l'argent, l'Etat, la guerre et la mort. Le pessimisme profond qui baigne toute son oeuvre, poussé jusque dans ses conséquences extrêmes dans La Vénus à la fourrure et L'Amour de Platon, donnera naissance à cette forme de sensualité et de particularité caractériologique que le psychiatre Richard von Krafft-Ebing qualifiera de "masochisme". Cependant, la plupart de ses ouvrages ont pour fond les divers milieux qu'il a connus dans son enfance, notamment ceux de la diaspora juive confrontée à l'antisémitisme des seigneurs slaves, et c'est sans doute dans ses Contes juifs pleins d'un réalisme piquant et coloré, d'où est tiré Scènes du ghetto, que son talent atteint sa plus grande force. "Ce fut un jour de deuil pour Israël, un jour qui provoqua dans les rues juives de la capitale galicienne un tumulte indescriptible, que celui où fut publié l'édit de l'empereur Joseph II, ordonnant aux juifs d'adopter immédiatement des noms de famille. Ce fut comme si le feu avait pris à la ville. Tous ces braves gens craintifs, entassés dans d'étroites maisons de bois, où l'on trouvait souvent plusieurs familles dans une seule et même chambre divisée en appartements par de minces cloisons, venaient de se rassembler en un groupe compact, criant et gesticulant violemment, selon les moeurs juives. Lorsque fatigués de se plaindre et de protester, ils se furent résignés à se soumettre au décret de l'empereur, l'ambition commença à fermenter sous le caftan le plus modeste, et, qu'elles fussent coiffées de streimiks, de diadèmes ou de foulards, toutes les têtes commencèrent à travailler, à imaginer les noms les plus beaux, les plus agréables à l'oreille."