Vladimir Ilitch Lénine : L'impérialisme, stade suprême du capitalisme

Vladimir Ilitch Lénine Vladimir Ilitch Lénine
L'impérialisme, stade suprême du capitalisme

Éditions de la République des Lettres
Publication numérique (format ePub)
ISBN: 978-2-8249-0349-1
Date de publication : Janvier 2017
Prix de vente: 5 Euros.
Acheter en librairieGoogleFnacAmazonKoboiTunes

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Vladimir Ilitch Lénine. Publié pendant la Première Guerre mondiale, au moment de la Révolution russe de 1917, "L'impérialisme, stade suprême du capitalisme" est l'un des textes majeurs de Lénine et du mouvement de pensée communiste dit marxiste-léniniste. Un siècle après, alors que le capitalisme a conquis le monde entier, l'analyse développée dans l'ouvrage reste plus que jamais actuelle au vu des transformations récentes de cette idéologie et des crises que vit le monde contemporain. Lénine s'appuie sur une documentation économique d'époque, mais l'intérêt de son travail est surtout de mettre en lumière les ressorts et la logique du régime capitaliste, dont la finalité n'est pas la satisfaction des besoins sociaux, mais une sorte de lutte à mort entre puissances mondiales. À travers la concentration des modes de production, les monopoles, la libre concurrence, le rôle perverti des banques et de l'oligarchie financière, la recherche du profit maximum, et plus globalement tous les rapports de force, conflits, expansions, colonisations et guerres à tous les niveaux (économiques, politiques, militaires, etc) constituant l'essence même de la lutte capitaliste, chaque puissance en présence cherche à s'imposer en vue d'une hégémonie mondiale. Selon lui, "l'impérialisme est le capitalisme arrivé à un stade de développement où s'est affirmée la domination des monopoles et du capital financier, où l'exportation des capitaux a acquis une importance de premier plan, où le partage du monde a commencé entre les trusts internationaux et où s'est achevé le partage de tout le territoire du globe entre les plus grands pays capitalistes."